MOHAMED SWS, L’ULTIME MESSAGER DE DIEU 2/6

LES PROPHÈTES
Les Prophètes sont des hommes saints que Dieu a envoyés aux Humains pour communiquer ses messages. Un Musulman croit en eux tous car la distinction entre eux est un grand péché. Ils sont tous de beaux exemples à suivre.
« Mentionne Abraham dans le Livre. Ce fut un juste et un Prophète. Il a dit à son père : « Ô mon père ! Pourquoi, adores tu ce qui n’entend pas, ce qui ne voit pas, ce qui ne te sert à rien ? Ô mon, père ! J’ai reçu une science qui ne t’est pas parvenue. Suis-moi, je te dirigerai sur une voie droite. » II dit : « Ô Abraham ! Éprouverais-tu de l’aversion pour mes divinités ? Si tu ne cesses pas, je vais te lapider. Éloigne-toi de moi pour quelque temps. » Abraham dit : « Salut sur toi ! Je demanderai pour toi le pardon de mon Seigneur. Il est bien veillant envers moi. » (Coran S19/V41-47)
« Mentionne Moïse dans le Livre. Il était sincère, ce fut un messager Prophète. Nous l’avons appelé sur le coté droit du Mont, et, tel un confident, nous l’avons fait approcher de nous. Nous lui avons donné son frère Aaron comme Prophète, par un effet de notre miséricorde. Mentionne Ismaël dans le Livre. Il était sincère en sa promesse. ce fut un messager Prophète. Il ordonnait a sa famille la prière et l’aumône. Il était agrée pas son Seigneur. Mentionne Idriss dans le Livre. Ce fut un juste et un Prophète. Nous l’avons élevé à un endroit haut placé. » (Coran 19/V51-57)
« Tels sont les messagers. Nous en avons élevé certains au-dessus des autres. Parmi eux, il en est à qui Dieu a parlé et Il en haussa d’autres de quelques degrés. Nous avons donné à Jésus fils de Marie les preuves évidentes (miracles) et Nous l’avons appuyé par le Saint Esprit. » (Coran S2/V253)
« Dites (Ô Musulmans !) : nous croyons en Allah, à ce qui fut révélé a Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob et à leurs enfants, à ce que Moïse, Jésus et les Prophètes ont reçu de leur Seigneur. Nous ne faisons pas de différence entre eux, et nous nous remettons à la volonté de Dieu. » (Coran S2/V136)

AVANT LA REVELATION
Jusqu’à l’âge de quarante ans, Mohamed (SWS) n’était pas connu comme homme d’état, ni prédicateur ni orateur. Personne ne l’avait jamais entendu parler des principes métaphysiques, éthiques, de loi, de politique, d’économie ou de sociologie. Les gens de la Mecque le percevaient comme un individu droit et faisant preuve de bonnes manières. Ils l’appelaient al-amine, celui qui est digne de foi. Nul ne soupçonnait la nature de son destin ! Lui-même ignorait qu’il allait devenir Prophète et qu’il recevrait la Révélation de Dieu.
Est-il possible qu’un être doté de telles qualités devienne, soudainement un « imposteur » et qu’il prétende être l’Envoyé de Dieu, s’attirant ainsi la colère de son peuple ? On peut se poser la question : pour quelle raison a-t-il subi toutes ces épreuves ? Son peuple lui proposa même de le nommer Roi et de poser à ses pieds toutes les richesses du pays à la seule condition qu’il cesse de prêcher sa religion.
Il décida de rejeter toutes ces propositions fort intéressantes et de continuer à prêcher sa religion, envers et contre tous, et ce, malgré de fortes pressions physiques et morales
N’était-ce donc pas grâce au soutien de Dieu, à sa ferme volonté de diffuser le message d’Allah, ainsi qu’a sa profonde croyance dans le fait que l’Islam devait enfin émerger comme source de vie pour l’humanité, qu’il put se tenir ferme comme une montagne face à toutes ces agressions et à toutes ces conspirations visant à l’éliminer ?

Extrait de la série « Islam le saviez-vous ? »

Comments are closed