La science et sa vertu

Prêche (khotba) du vendredi 07 Septembre 2012 // 20 Shawal 1433

Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Mes frères et sœurs, nous allons nous arrêter sur la science et sa vertu. L’islam appelle à la science et au savoir, cela se manifeste par l’importance que porte l’islam à la science et ses mérites.
Allâh exalté soit-Il a dit :

« Et dis : Seigneur ! Donne-moi encore plus de savoir ». [Sourate 20, verset 114]

« Allâh élèvera de plusieurs degrés ceux d’entre vous qui auront cru et qui auront reçu le savoir. » [Sourate 58, verset 11]

« Seuls craignent Allâh, de tous Ses esclaves, les savants. » [Sourate 35, verset 28]

Allah dans son infinie bonté, pour inciter les Musulmans à étudier, Il fait l’éloge de la plume « instrument de la science humaine », La première Sourate inspirée au Messager d’Allah (SBPL) durant sa retraite au mois de Ramadan en l’an 612, dans la caverne du mont Hira était la Sourat du savoir, de la science :

« – Lis, au Nom de ton Seigneur, qui a créé- Il a créé l’homme d’un caillot de sang – Lis, car ton Seigneur est le Très-Généreux-Qui a instruit au moyen du qalam (plume) ;-Il a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait ».

L’Islam est une Religion du savoir, de la connaissance, de la culture, de l’éducation, de la science, de l’instruction et de la morale. Il a également développé chez les Musulmans un esprit positif envers le savoir, il n’y a qu’à lire les versets du Coran ci-dessous, pour être convaincu : Allah dit :

« Dis : Sont-ils égaux ceux qui savent et les ignorants ? Les hommes doués d’intelligence sont les seuls qui réfléchissent. » [Sourate 39 Les groupes (Az-Zumar).Verset 9]

La prédication islamique enseigne l’amour de la science et du savoir aux Musulmans :

« L’encre du savant est préférable au sang du martyr » et « Demandez la science du berceau jusqu’à la tombe. » et « Cherchez la science serait-ce jusqu’en Chine, s’il le faut.. »

Abou Houreira – qu’Allah l’agrée – dit, j’ai entendu le Messager d’Allah (SBPL) dire : « Dans le cas où quelqu’un vienne à vous, dans le but d’étudier, traitez-le avec déférence et estime, car c’est mon convive. » Rapporté par Mouslim et Al-Boukhari.

Selon Abou Hourayra qu’Allah l’agréé, il a dit (SBPL) : « Celui qui prend une route à la recherche d’une science. Allâh lui facilite une voie vers le Paradis. » Rapporté par Mouslim.

Selon lui encore, il a dit : « Celui qui appelle à une bonne voie a un salaire égal à celui de tous ceux qui la suivent sans rien diminuer de leur propre salaire ». Rapporté par Mouslim.

Selon lui encore, a dit : « Quand le fils d’Adam meurt son œuvre s’arrête sauf dans trois choses : Une aumône continue, une science dont les gens tirent un profit et un enfant vertueux qui prie Allâh pour lui ». Rapporté par Mouslim.

Selon Anas qu’Allah l’agréé, le Messager de Allah (SBPL) a dit : « Celui qui sort (de son pays) à la recherche de la science est considéré au service d’Allâh jusqu’à son retour. » Rapporté par At-Tirmidhi.

« Allâh, Ses anges, les habitants des cieux et de la terre jusqu’à la fourmi dans son trou et les poissons prient sûrement pour ceux qui enseignent le bien aux autres ». Rapporté par At- Tirmidhi.

Abou Darda qu’Allah l’agréé a dit : J’ai entendu le Messager d’Allah (SBPL) dire : « Celui qui prend un chemin à la recherche d’une science, Allah lui facilite une voie vers le Paradis. Les anges abaissent leurs ailes (par humilité) devant le chercheur de science en signe de satisfaction de ce qu’il a fait. Tous les habitants des cieux et de la terre, jusqu’aux poissons dans l’eau prient pour l’absolution du savant. La supériorité du savant par rapport au dévot est égale à la supériorité de la lune par rapport à l’ensemble des étoiles. Les savants sont les héritiers des prophètes. Or les prophètes n’ont laissé en héritage ni dinar, ni dirham mais ils ont laissé la science. Celui qui la recueille a recueilli une part énorme ». Rapporté par Abou
Dâwoûd.

Selon Abou Hourayra qu’Allah l’agréé, le Messager d’Allah (SBPL) a dit : « Celui qui a été interrogé sur une science et l’a tue sera doté, le jour de la résurrection, d’une bride de feu ». Rapporté par Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi.

Selon lui encore, le Messager d’Allah (SBPL) a dit : « Celui qui a appris une science à travers laquelle on recherche le visage d’Allâh honoré et glorifié, mais qui ne l’a apprise que pour atteindre l’un des buts de ce bas-monde, ne sentira pas le parfum du Paradis, le jour de la résurrection. »Rapporté par Abou Dâwoûd.

Mes frères et sœurs, dans le testament de Loqman – que la paix soit sur lui -, il dit à son fils « Fils, fréquente les savants et rivalise avec eux de toute ton énergie. Allah vivifie les cœurs avec la lumière de la sagesse comme il vivifie la terre avec la pluie qui tombe du ciel ».

Ali Ben Abi Talib – qu’Allah le bénisse – dit : « Le savant est mieux que le jeûneur, que l’homme qui prie et que le combattant dans la voie d’Allah. Lorsqu’un savant vient à mourir, une brèche se crée en Islam que ne peut colmater qu’un autre savant qui lui succédera. »
Et : « L’orphelin n’est pas celui qui a perdu ses parents. Non L’authentique orphelin est celui qui ne possède ni savoir, ni éthique. »

Abdallah ibn Abbas – qu’Allah l’agrée – rapporte ces propos : « On a donné à choisir à Salomon d’entre le savoir, l’argent ou la royauté. Il choisit le savoir. Et l’argent et la royauté lui furent donnés avec le savoir« 

PDF - 22.9 ko
La science et sa vertu

Comments are closed