La rénovation de la foi

Khotba du vendredi 01 février 2013 // 22 Rabi’i Al Awal 1434

Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Mes frères et sœurs, chers croyants et croyantes, on consacre notre sermon d’aujourd’hui pour la révision de notre situation spirituelle dans notre vie quotidienne en se basant sur un hadith de notre prophète (BDSL) qui dit : « certes, la foi s’use en l’un de vous comme s’use le vêtement, demandez à Allah qu’Il revivifie la foi dans vos cœurs « , rapporté par Al-Hakam dans le moustadrak 1/4 et il figure dans Silsilato As-Sahiha 1585. Il sous-entend par là, que la foi s’use dans le cœur comme s’use le vêtement s’il se salie et devient vétuste ; un des nuages des péchés atteint certaines fois le cœur du croyant qui s’assombrit à la suite de son passage ; cette image le Prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, nous l’a représentée par ses propos dans le hadith authentique : «  il n’y a pas un cœur qui n’ait pas de nuage semblable à celui de la lune, lorsque celle-ci illumine et qu’un nuage la surpasse, elle s’assombrit et si le nuage se dissipe, elle illumine« , rapporté Abou Naïm dans Al-Hilya 2/196 et il figure dans Silsilatou As-Sahiha 2268.

La lune est couverte, quelques fois, par un nuage qui couvre sa lumière, puis après un laps de temps, ce nuage se dissipe et disparaît et la lumière de la lune revient de nouveau et elle éclaire le ciel ; il en est ainsi pour le cœur du croyant qui est voilé certaines fois par les nuages sombres des péchés qui voilent sa lumière ; l’individu reste alors dans son obscurité et dans son isolement, s’il s’empresse d’augmenter sa foi et demande l’aide d’Allah, le Puissant, le Grand, ces nuages disparaissent et la lumière de son cœur se remet à illuminer comme auparavant.

Parmi les fondements essentiels pour la compréhension du problème de la faiblesse de la foi et de la représentation de son remède, il y a la connaissance que la foi augmente et diminue, et cela est une partie principale du dogme des Partisans de la Sounnah et du Groupe ; ils disent que la foi c’est : une prononciation par la langue, une croyance par le cœur et un acte des membres, elle augmente avec les actes d’obéissances et diminue avec les péchés ; cela a été démontré par des preuves du Livre et de la Sounnah, parmi celles-ci, figure la parole d’Allah : « Afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi » [Sourate Al Fath (La victoire éclatante) , verset 4 ]. Ainsi que Sa parole : « Afin Quel est celui d’entre vous à qui celle-ci a fait croître la foi » [At-Tawbah (Le repentir), verset 124].

Certains prédécesseurs disent : « ce qui démontre la science de l’individu, c’est qu’il prend soin de sa foi et (qu’il fait attention) à ce qui la diminue« .
Ce qui doit être su, c’est que si la baisse de la foi aboutit à l’abandon d’un acte obligatoire ou à l’accomplissement d’un acte illicite, cela est un relâchement dangereux et condamnable, il est obligatoire pour la personne de revenir vers Allah et de commencer à soigner son âme ; par contre, si ce relâchement n’aboutit pas à l’abandon d’un acte obligatoire ou à l’accomplissement d’un acte illicite mais que c’est une régression dans l’accomplissement d’actes plaisants par exemple, la personne doit se maîtriser, faire preuve de rectitude et essayer d’atteindre le but jusqu’à ce qu’elle revienne à son ardeur et à son dynamisme dans les actes d’adoration ; cela fait partie des choses tirées des propos du Prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue : « Chaque acte à une ardeur -c’est-à-dire un élan et un dynamisme- et chaque ardeur a une langueur -c’est-à-dire un relâchement et une faiblesse – celui dont la langueur s’oriente vers une tradition il a certes réussi et celui dont la langueur s’oriente vers autre chose a péri« , rapporté par Ahmed 2/210 et il figure dans Sahih Al-Targhib sous le numéro 55.

C’est une invitation, mes frères et sœurs, pour prendre ce hadith comme un miroir quotidien pour savoir la réalité de la situation de sa foi et sa santé spirituelle. C’est un combat majeur dans le chemin d’Allah glorifié soit-Il ; c’est le combat contre soit même, contre la faiblesse, contre la fainéantise, contre l’oublie, contre l’insouciance et contre la paraisse. L’Imam Ibno Alqaîm qu’Allah lui face miséricorde a classifié les stations du combat dans le sentier d’Allah exalté soit-Il en treize stations, il a consacré les quatre premières stations pour le combat contre soi même. Allah glorifié soit-Il a dit : « et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la certitude (la mort). » [Sourate Al-Hijr, verset 99] ; et Il a dit encore : « Fais preuve de patience [en restant] avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir… » [Sourate Al-Kahf (la Caverne), verset 28]. Le fait d’avoir ce lien spirituel avec les croyants est une protection, un embellissement, un avancement et une assurance dans le chemin d’Allah glorifié soit-Il.

PDF - 22.8 ko
La rénovation de la foi

Comments are closed