Hijab en société, de la Liberté religieuse en France…

Lundi 20 février 2012 a eu lieu l’intervention dans la bibiliothèque de la mosquée d’Hérouville-Saint-Clair, sur le thème très controversé du Hijab, organisée par l’Association Islamique et Culturelle du Calvados en partenariat avec le Comité 15 mars et Libertés .

Depuis la loi du 15 mars 2004, tous les signes religieux on été bannis des écoles publiques, privant ainsi des centaines de milliers de jeunes de pouvoir pratiquer leur foi librement. Plus que tout, cette loi eut tôt fait de stigmatiser l’ensemble de la communauté musulmane et de pousser à l’expulsion de nombreuses jeunes filles portant le voile.

Cette intervention était l’occasion de rappeler ce qu’est le Hijab en lui rendant sa véritable définition dénuée de tous clichés. Les interprétations erronées sont nombreuses et peuvent parfois s’avérer handicapantes. Le Hijab est avant tout un acte de foi vis à vis de Dieu et un choix personnel loin des clichés réducteurs qu’on essaie souvent de lui coller, c’est ainsi que l’a présenté Aïcha Zerrouky, membre de l’AICC et diplômée en Histoire, qui a ouvert le programme.

Mais la situation actuelle est des plus désastreuse.

Mme Fatima Ayach, présidente du Comité 15 mars et Libertés, nous dresse un état des lieux alarmant sur le respect des libertés religieuses en France. Laïcité n’est pas un incompatible avec ces libertés, bien au contraire. Le Comité 15 mars et Libertés soutient ce droit fondamental et appelle à la mobilisation citoyenne, car nous sommes tous concernés. Enfin, c’est le témoignage poignant de Belgin Dogru, jeune étudiante en droit qui a marqué le public.

Belgin fut expulsée de son lycée après la loi Stasy du 15 mars 2004 pour avoir voulu garder son voile. Aujourd’hui en encore, elle remarque que la situation n’a pas bien changé et les difficultés se présentent tout autant à l’Université, pourtant symbole des libertés.

Le plus choquant après le comportement méprisant de certains membres du corps enseignant, est sans doute cette absence de solidarité au sein de la communauté citoyenne.

A la suite de ces interventions, un débat avec le public prit place. Divers échanges, autres témoignages, des marques de soutien ont été exprimés par le public. L’ambiance était conviviale. Une petite collation est venue clôturer cette soirée forte en émotion et réflexions.

Comments are closed