Comment fêter quotidiennement la naissance du prophète

Prêche (khotba) du vendredi 18 Janvier 2013//06 Rabi’ I 1434

Au nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Chers frères et sœurs nous consacrons la khotba d’aujourd’hui par la grâce d’Allah le plus haut pour parler du modèle prophétique comme il y a l’occasion du souvenir de sa naissance (BDSL). C’est une occasion qui nous rappel la naissance de notre prophète Mohammed (BDSL) selon la majorité des versions et des informations historiques. Malgré l’existence d’une divergence entre les historiens en ce qui concerne le mois et le jour de sa naissance (BDSL). Les musulmans au fil de l’histoire de l’islam ont prit l’habitude de se rappeler la naissance du prophète (BDSL) pendant ce mois là, ce qui est l’avis de la majorité des historiens et des biographes.

En même temps il y a une divergence entre les juristes en ce qui concerne la légitimité de fêter le jour de sa naissance (BDSL). Il y a une partie des savants qui croient à la permission de fêter ce jour en se basant sur un hadith authentique en la matière qui nous montre que le prophète Mohammed (BDSL) a été questionné sur le pourquoi de son jeûne hebdomadaire chaque lundi, et le prophète (BDSL) de répondre qu’il s’agit du jour de sa naissance. Il jeûnait (BDSL) chaque lundi comme une reconnaissance et remerciement envers Allah glorifié soit-Il.

Mais il y a une autre partie des savants qui sont contre la fête de sa naissance (BDSL), en disant que ni le prophète (BDSL), ni ses compagnons, ni les successeurs et ni les successeurs des successeurs avaient l’habitude de fêter ce jour là de la façon d’aujourd’hui. Mais on voit, mes frères et sœurs, que le plus important ce n’est pas de discuter la légitimité de fêter ce jour ou pas, mais c’est de penser à fêter sa naissance (BDSL) en chaque jour. Il ne mérite pas (BDSL) une seule fête dans l’année. Notre relation de sincérité et de fidélité envers Lui (BDSL), nous implique d’avoir cette balance divine, en chaque instant, avec nous car c’est Lui le lien entre nous et Allah exalté soit-Il à travers son modèle, à travers son dogme, à travers son adoration et sa pratique, à travers sa moralité et son étique, à travers ses relations et à travers ses réactions dans tous les plans de la vie quotidienne et religieuse.

Allah glorifié soit-Il a fait que Mohammed (BDSL) est un modèle pour l’humanité entière ; c’est le modèle parfait de la pratique que se soit au niveau du dogme, comme au niveau de l’adoration et comme au niveau de la moralité. Lorsqu’on a questionné ‘Aïcha qu’Allah l’agréé sur le dogme du messager (BDSL) elle a dit qu’Il était (BDSL) un coran qui marche sur terre. C’est la traduction comportementale du coran (BDSL). Allah le plus haut a déclaré ce témoignage dans la sourate Al Qalam (la Plume), verset 4 en disant « Et tu es certes, d’une moralité éminente. ». C’est la balance, la volonté d’Allah glorifié soit-Il sur terre et le critère de toute chose.

C’est ça la vraie fête, chers croyants et croyantes, c’est d’avoir cette boussole prophétique en toute chose et en chaque instant, c’est de penser à sa sunna, à sa pratique et à son modèle (BDSL) d’une manière globale qui réunie tous les plans de la vie. Il ne faut pas simplifier sa sunna (BDSL) en quelques pratiques supplémentaires ou surérogatoires. En revanche, sa sunna (BDSL) s’étend tous les plans de la vie (le dogme, la moralité, les transactions, l’éthique, les adorations…) au niveau de ce qui est obligatoire comme au niveau ce qui est fortement ou légèrement recommandé comme au niveau ce qui est méritoire. Il faut penser à la pratique d’une manière générale et globale. C’est la méthode de notre prophète Mohammed (BDSL), c’est la première règle pour s’approcher de sa sunna (BDSL) et c’est la définition qu’on trouve chez les traditionalistes qui rentrent dans cette noble sunna tout ce qui appartient à sa vie (BDSL). La deuxième règle est le réalisme ; le messager d’Allah (BDSL) était quelqu’un de son temps qui a vécu la vie avec les siens comme le disent les compagnons dans leurs informations que le prophète (BDSL) partageait avec eux leurs soucis, leurs occupations quotidiennes et leur discussion. C’était quelqu’un de la réalité qui réunissait entre les plans de la vie de l’au-delà et les plans de la vie d’ici-bas. Le troisième principe est la facilité car Allah glorifié soit-Il, nous a envoyé Mohammed (BDSL) comme clémence et miséricorde. Pour cela on a trouvé dans la religion l’obligation comme on a trouvé la dérogation et l’allègement. Dans le hadith, Allah le plus haut aime qu’on s’attache aux dérogations et aux allègements comme on s’attache aux obligations, ce sont des aumônes d’Allah exalté soit-Il envers nous.

Dans cette sphère, il faut fêter Mohammed (BDSL), comme ça on vit toujours la douceur, la saveur et la joie de l’appartenance à ce prophète et messager (BDSL) avec toute équilibre, sagesse, facilité et réussite.

PDF - 23.2 ko
Comment fêter quotidiennement la naissance du prophète

Comments are closed